feminines15
aaeegnvironnemenaaimprimaaxadepau_pied_du_wicheautovisavryl_coiffurbelfiubrasserie_monambricharcharliecolorcolorcoddededeflandrdelmellerofugeglm_6tm_sithrjacquinejanssejlld-constructiole_jardin_de_carolinlegufruitleonarles_caves_d_alemazout-janssemr_sitoasiphuonpwvisa-versanviselogi

Ecole des Jeunes

Féminines

coquettes 16_17

Entraîneurs : Dominic Ponthier -  Jean-Claude Jeandrin - Phillipe D'hondt - Marc Bosard

Entraînements :  Mardi & Vendredi de 19h30 à 21h30 / Matchs : Samedi à 15h

Resp. Administratif : Benoît Streel

Contact :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Féminines - Coq - Frameries (31/03/18)

Gros weekend à Berneau avec conjointement à la fois Pâques et le 1er avril, d’autre part le Challenge Pitou le samedi, Coq – Lorient U14 et le triptyque Coq – Frameries D1 féminine, D2 réserve masculin et D2 masculin, avec aussi l’inauguration des superbes nouvelles installations terrain le dimanche.

 

Pour la suite je me contenterai d’uniquement commenter le match féminin. Il s’agit d’un match remis ou plutôt de 2 matchs remis car les équipes réserves devaient jouer elles aussi mais Frameries n’a pas pu déplacer de seconde équipe.

 

D’après mes informateurs les terrains étaient plutôt secs le samedi, je peux donc en conclure que de la pluie est tombée durant la nuit ou en début de matinée pour rendre le terrain 1 un peu boueux lors du coup d’envoi à 12h30.

 

Le début de partie s’annonce à l’avantage des Coquettes cependant, vieille habitude, leur domination ne déflore pas le score. Petit à petit les Boraines se font plus menaçantes et finiront même par planter un essai. 0 – 7. Retour sur un temps fort et, enfin, ESSAI. 5 – 7.

 

La seconde période sera bien rythmée par la 10 Jeanne Marquegnies (qui ne joue pas au Coq) pour nous tenir à distance et même nous faire reculer lorsque les Coquettes approchaient trop de la zone de marque.

 

Il faudra attendre le dernier quart d’heure pour que les Berneautoises tiennent le ballon d’abord dans les 22 adverses puis à 8 mètres et, à force de pick and go, marquent un second essai. 10 – 7, score final.

 

Les Coquettes dépassent Leuven et sont désormais quatrièmes via un scénario peu flatteur.

 

J-C.

Féminines - Coq - Boitsfort (10/03/18)

Cela va être compliqué de ne pas tomber dans l’euphorie niaise, essayons d’y résister.

 

Dans l’histoire des Coquettes il restait un seul club invaincu par celles-ci : Boitsfort.

 

Ce n’est pas une victoire contre le club bruxellois qui vous sera relatée mais deux (pour le même prix). Si la maison ne fait pas crédit, elle aime partager les bonus.

 

Réserve D1 Coquettes – Boitsfort :

 

L’équipe Coquettes réserve est clairement en course pour le premier titre de Réserve D1 Women jamais décerné et se devait de prendre les 5 points pour ne pas se laisser décramponner de Leuven en tête mais avec un match de plus. 


L’équipe en face est jeune, très jeune mais qu’y peuvent les Coquettes ? Elles jouent face aux adversaires qui se présentent. Rapidement les Berneautoises imposent leur puissance, les Bruxelloises reculent, reculent encore et encaissent, un peu beaucoup, mais restent combatives jusqu’à récolter un essai de pénalité justifié. Cela peut paraître étrange qu’un entraîneur félicite l’équipe adverse pour un essai. Mais j’aime la combativité et cette jeune équipe de Boitsfort a montré du courage, bravo à elle !

 

Sans extrêmement bien jouer notre équipe réserve survole ce match pour terminer sur un 46 – 7. Avec 5 points, mission accomplie et du plaisir à jouer.

 

D1 Coquettes – Boitsfort :

Lire la suite...

Féminines - Coq - Leuven (17/02/18)

Coupons court à tout suspense : qu’est-ce que ça fait du bien de gagner !

 

Petit aparté autobiographique : lorsque j’avais 5 ou 6 ans, en jouant au jeu de l’oie (allez voir sur le net pour les plus jeunes) avec des copains ou mes parents, et que je perdais, je faisais « du boudin » pendant ¼ d’heure à ½ heure. Cela ne m’a jamais quitté. Si je joue c’est pour gagner, qui joue pour perdre ? Cela fait des années que je ne joue plus sur le terrain mais, comme entraîneur, je fais toujours « du boudin » quand les Coquettes ne gagnent pas ! Les Coquettes ont gagné ! Les Coquettes ont gagné !

 

Reste la manière… 24 Coquettes au départ, il faut déjà en décevoir 2 puisqu’on ne peut aligner que 22 noms sur la feuille de match puis 2 autres qui allaient entrer au jeu au coup de sifflet final et qui ne participeront qu’à la haie. J’ai d’abord beaucoup de respect pour ces 4 joueuses là. Faire partie d’un groupe et ne pas pouvoir participer au combat (au jeu) c’est la définition de la frustration extrême. Pour ces joueuses sachez que la saison n’est pas terminée et que votre présence est indispensable au groupe.

 

Les Coquettes démarrent le match de la plus belle des façons, c’est agressif (dans le bon sens du terme), cela joue bien voire même très très bien sur un jeu au large à droite, ruck et puis jeu au large à gauche conclu par la benjamine de l’équipe. Qu’est-ce que c’est beau (et simple) le rugby joué de cette façon !

Lire la suite...

Plus d'articles...